Accueil

Atelier d’ethnographie visuelle
(2-5 mai 2017)

par A. Paouri - publié le

L’atelier est l’occasion d’une performance collective, de l’écriture jusqu’à la restitution publique en passant par les dispositifs d’enquête et la fabrication de vidéos. Il s’agira de produire dans un temps réduit des films courts (5 à 15 mn).
Cet atelier comprendra trois étapes principales :
- construction de l’objet de recherche ; avec la participation de Marc Abélès, anthropologue et Jacques Lombard, anthropologue & cinéaste ;
- collecte des images sur le terrain ;
- le montage comme opération de transcription et d’argumentation conceptuelle (en collaboration avec la cellule audio/vidéo du Centre Edgar-Morin, équipe de l’IIAC).

Nous avons choisi cette année de travailler sur le thème : élections en France, politique en France. Nous inviterons les participants à observer, analyser et figurer les différentes formes électives (de définition, de représentation, de contestation du politique) qui se révèlent dans la population française, parisienne notamment, au cours de l’effervescence autour du scrutin présidentiel en 2017. Celles-ci pouvant être considérées comme révélatrices des contours et des hiérarchies de la société française contemporaine.

L’équipe investiguera les différentes formes et degrés d’engagement politique : idées, institutions, pratiques et formulation des expressions politiques dans la région parisienne. Il sera aussi question de tracer la construction politique ordinaire ainsi que les rapports sociaux qui l’instituent : les statuts sociaux, les individualités, les appartenances sociales et les engagements partisans. L’objectif étant de figurer au plus près les modalités concrètes du rapport à la polis (en grec ancien πόλις / pólis ; « cité ») des différentes composantes de la société.

Calendrier de l’atelier
Séances préparatoires
26.01.2017⇒ Marc Abélès - Perspectives pour une anthropologie contemporaine du politique

23.02.2017Antoine Bevort, sociologue, CNAM - Les élections à l’aune du Web et des Réseaux sociaux.
10.03.2017Marielle Macé, CNRS - Le style documentaire, ou la vie qualifiée

27.03.2017Manuel João Ramos, ISCTE-IUL - L’anthropologie
graphique d’un acte politique

- Atelier du 2 au 5 mai 2017 ⇒ de 9h30 à 17h30 - Séance de restitution ⇒ le 30 mai 2017.

Les films réalisés pendant l’atelier :

1. À cheval par Marie Ducellier et Morgane Tocco
Durée : 7 min. 37 secs.
Date de production : 2017
Version(s) : Français

Un mercredi pluvieux dans une paisible ville normande. A 4 jours des élections présidentielles et alors que le front national menace de prendre le pouvoir, la politique ne semble pas être une préoccupation pour les clients fidèles du Bar du Commerce. C’est au rythme des paris hippiques que vibrent ces retraités oubliés des candidats. Cette course politique n’est plus la leur. Pourtant, entre passion, stratégie et argent, Le Pen, Macron et les chevaux ont plus d’un point commun...

2. Bas les masques ! par Sandrine Awong, Marina Calvo, David Silva Labra
Durée : 8 min. 33 secs.
Date de production : 2017
Version(s) : Français

Bas les masques ! est un court documentaire ethnographique qui met la lumière sur la politique dans sa dimension insolite et théâtrale. Tourné à Paris, place de la République, durant les élections présidentielles 2017, le film donne la parole aux passants de ce lieu symbolique à travers un jeu de rôles masqué et démasqué. Interprétant à leur convenance l’un des candidats, ces comédiens improvisés nous livrent une pièce en deux actes aux accents tragi-comiques. Dans le premier tour, cinq des onze candidats se disputent joyeusement les feux des projecteurs. Sur un ton léger, les monologues et les invectives au public sont le moyen de tourner en dérision les personnages. Dans le second tour, le ton devient lourd et ténébreux. Le caractère dramatique s’accentue et les discours des candidats se polarisent. Un sentiment de danger et de doute s’installe…

3. Vents contraires par Julie Peruch et Justine Levy
Durée : 6 min.
Date de production : 2017
Version(s) : Français

An 2017. Premier tour des élections présidentielles. Deux visions de la politique française s’affrontent devant un poste de télévision. Elle est célibataire, en dessous du salaire médian. Elle consulte avec assiduité les médias indépendants. Il est cadre supérieur, marié, il lit quotidiennement les pages éco du Monde. Depuis plus de dix ans, leurs oppositions politiques sont le ciment de leur relation. A partir des échanges de deux individus pris dans la passion d’un événement national majeur, il s’agit de montrer combien la confrontation d’opinions permet de construire et d’affirmer ses propres opinions. Enfin, plus que donner accès aux résultats, les médias rassemblent les personnes dans une communauté imaginée, communauté qui existe aussi bien par les accords que par les désaccords.

4. A qui le tour ? par Haman Fouladvand, Amélie Grysole, Yacine Khiar, Delphina Tonnard
Durée : 10 min. 14 secs
Date de production : 2017
Version(s) : Français

La surreprésentation de la question des étrangers et de l’immigration dans la campagne présidentielle, contraste avec la quasi-absence de leur prise en compte en tant qu’acteurs politiques dans la société. La question du droit de vote aux élections françaises de 2017 donne l’occasion d’une conversation sur le politique. Dans le film « A qui le tour ? », neuf étrangers d’origines diverses se retrouvent à la terrasse d’un café du passage Brady (10ème arrondissement de Paris), au moment de l’entre-deux tours. Ils y débattent de leurs expériences et de leurs idéaux. Qu’est-ce que vivre dans un pays qui catégorise ? Y-a-t-il citoyenneté sans vote et comment compter au-delà du vote ? Les réponses sont souvent divergentes et impliquées, parfois inattendues.