Accueil

Guyon Stéphanie

publié le

 

Chercheuse - aire de recherches : Guyane française

Docteure en science politique (Université Paris 1, 2010), Stéphanie Guyon est post-doctorante au LAIOS (EHESS, CNRS) dans le cadre du projet SOGIP, ainsi que chercheure associée au CRPS (Université Paris 1, CNRS). Elle poursuit des recherches sur la Guyane depuis 2003. Ses travaux ont d’abord porté sur les mobilisations en faveur de la propriété de la terre dans le village amérindien de Balaté (commune de St-Laurent du Maroni) et sur les appropriations locales des luttes autochtones. Son doctorat a appréhendé la formation d’un espace politique dans la commune de St-Laurent du Maroni de 1949 à nos jours dans la perspective de saisir les relations entre Amérindiens, Noirs-marrons et Créoles sur une scène sociale circonscrite. A partir d’une ethnographie des pratiques politiques locales, la thèse examine les conditions effectives de la transmission dans l’espace politique contemporain des hiérarchies entre les groupes forgées pendant le moment colonial. Le projet SOGIP lui permet de revenir à la question des droits fonciers des Amérindiens et plus largement à celle de l’appropriation des standards globaux énoncés dans l’UNDRIP en élargissant sa recherche à l’ensemble de la Guyane et en y intégrant une perspective comparée avec le Surinam.