Accueil

Melenotte Sabrina

publié le

 

sabrinam(at)ehess.fr

Docteure en anthropologie sociale et ethnologie. Spécialité en anthropologie politique.

Post-doctorat dans l’ANR Appel générique « SoV – Sortir de la violence » (2017-2019).

Coordinatrice scientifique au pôle "Recherche et Prospective" de la Plateforme "Violence et sortie de la violence", composée de l’Observatoire des radicalisations et de l’Observatoire de la sortie de la violence (Fondation Maison de l’homme).

Qualifiée aux fonctions de Maître de Conférences par le Conseil National des Universités en sections 20 (Anthropologie biologique, ethnologie, préhistoire), 04 (science politique), 22 (histoire moderne et contemporaine).

Thèmes de recherche

  • Anthropologie de la violence : massacres, disparitions forcées ; corps ; fosses (communes et clandestines) ; outils, techniques et savoirs de la violence.
  • Anthropologie politique de l’État au Mexique : historiographie de la construction régionale du nationalisme ; caciquisme, clientélisme et médiation politique ; ethnicité ; articulation entre le religieux et le politique.
  • Anthropologie des mouvements sociaux et politiques : multiculturalisme, État et ethnicité, autonomie indienne, zapatisme ; société civile et conflit armé, ONG, humanitaire ; post-conflit, réparation, culture de la paix.

RECHERCHES POSTDOCTORALES

Mes recherches actuelles sont une contribution à une anthropologie politique de la violence à partir du cas mexicain. La recrudescence des violences politiques et criminelles depuis la lutte officielle contre le narcotrafic lancée en 2007 confirme l’échec de la transition démocratique entamée dans les années 1990 à mettre fin à des pratiques violentes. Après une thèse de doctorat sur le conflit armé dans l’État du Chiapas, mes nouvelles enquêtes ethnographiques dans les États du Guerrero et du Morelos prolongent et renouvellent mes analyses anthropologiques sur les violences politiques et criminelles.
Les recherches de fosses communes et clandestines font aujourd’hui converger familles de victimes, acteurs institutionnels et experts, concentrant les problématiques majeures de la société mexicaine. L’"ethnographie des disparitions" que je réalise se divise en plusieurs séquences (recherches de fosses, exhumations, remises du corps, deuils, mémoire collective) pour contribuer à une anthropologie politique de la violence qui met en lumière les enjeux politiques, symboliques et culturels autour des recherches de fosses considérées comme une épreuve collective permettant de rétablir le lien social et politique dans le Mexique contemporain. Nouveaux "lieux du politique" privilégiés pour l’observation, les fosses concentrent l’effort collectif pour retrouver les corps disparus et morts par : le déploiement de techniques et de savoir-faire des familles et des experts pour identifier les individus ; l’établissement de "vérités" en concurrence sur les violences infligées aux corps ; les rituels sociaux et commémoratifs visant à réintégrer les "disparus" dans le corps social en en faisant des "morts", le deuil individuel rendant possible le vivre ensemble et l’établissement d’une mémoire d’un présent violent.

Thèse de Doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Titre : Caciquismes, résistances, violences. Les pedranos et l’État mexicain dans le Chiapas postrévolutionnaire.

Thèse (2 volumes, 754 p.) sous la direction de Marc Abélès, soutenue le 12 novembre 2014, devant un jury composé de :
Marc Abélès (directeur), Jean-Louis Briquet (rapporteur), Olivier Compagnon (rapporteur), Michel Naepels (président), David Recondo (examinateur), avec la mention « Très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité ».

Lien vers le résumé long de la thèse

Mots-clés : anthropologie politique, tsotsil, État, Mexique, autonomie zapatiste, violence politique, massacre d’Acteal.

D.E.A. d’Anthropologie sociale et ethnologie : À la croisée des chemins : l’autonomie zapatiste selon San Pedro Polhó (Chiapas, Mexique). Mémoire sous la direction de Marc Abélès, rapporteur : Jérôme Baschet. Mention Très Bien, École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), Paris, juin 2004.

Maitrise d’anthropologie sociale et ethnologie : De Marcos à Polhó. Du discours à la pratique depuis un projet éducatif, sous la direction de Louis Huberty et Eric Navet (16/20), Université Marc Bloch, Strasbourg, 2003.

Licence d’anthropologie sociale et ethnologie, Université Marc Bloch, 2000.

Licence de Lettres Modernes, Université Marc Bloch, 2000.

Baccalauréat Lycée Kléber, sections européenne et « Lettres approfondies », option grec, 1997.

PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES

Ouvrage

2017 (à paraître) État et violence au Mexique. Anthropologie politique d’un massacre annoncé, préface de Marc Abélès, collection Le Bien Commun, Éditions de la MSH.

Direction d’ouvrages et de revues

2017 (à paraître) (avec Bruno Baronnet), Peuples et savoirs autochtones à l’épreuve de la démesure, Collection Questions Autochtones, GITPA/L’Harmattan.

2017 (à paraître) (avec Camille Foulard), Trace (Travaux et Recherches dans les Amériques du Centre, revue du CEMCA), « Techniques des corps violentés », n°72 México.

Chapitres d’ouvrages collectifs

2017 (à paraître) (co-auteur Bruno Baronnet) « Introduction ». Peuples et savoirs autochtones à l’épreuve de la démesure, Collection Questions Autochtones. GITPA/L’Harmattan.

2017 (à paraître) (co-auteur Marco Aparicio) « Le Mexique, la Révolution et la Mort ». Peuples et savoirs autochtones à l’épreuve de la démesure, Collection Questions Autochtones. GITPA/L’Harmattan.

2017 (à paraître), « D’Acteal à Ayotzinapa : réflexions sur la violence politique au Mexique ». Violence extrêmes : comment en sortir ? Ce que nous enseigne l’Amérique latine, Collection 54, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme.

2011 « Estrategias de comunicación en y desde el movimiento zapatista » in Gabriel Cordero Huertas/María del Carmen Cordero Huertas (dir), Globalización de las comunicaciones y comunicación en la globalización : funcionalidades y disfuncionalidades de las tecnologías de la comunicación y su papel en la construcción de proyectos identitarios, culturales y políticos, Sevilla, España : Editorial Ybris, ISBN 978-84-939024-1-4.

2010 « L’autonomie zapatiste est-elle une forme de bonne gouvernance ? », in Dorval Brunelle (dir.) 2010. Gouvernance : théories et pratiques. Montréal : Editions IEIM, pp. 176-201, ISBN 978-2-9811798-0-7, 372 p.

2009 « Una experiencia zapatista : San Pedro Polhó doce años después », Mestries Francis, Geoffrey Pleyers, Sergio Zermeño (eds.), Los movimientos sociales. De lo local a lo global, México : UAM/Antropos, pp.231-248, ISBN 978-84-7658-936-6, 267 p.

2009 « Jeunesses européenne et zapatiste : une rencontre solidaire et alter-native ? », Marie France Labrecque, Frédéric Laugrand et Bernard Saladin d’Anglure (dir.), Expériences de jeunesses autochtones : affirmation, innovation et résistance dans les mondes contemporains, Presses de l’Université Laval et Presses de l’Université de Rennes, pp.165-189, ISBN 978-2-7535-0929-0, 195 p.

Articles dans des revues à comités de lecture

2017 (à paraître) « Forger l’État dans la région de Los Altos du Chiapas : caciquisme, indigénisme et hégémonie culturelle », Nuevos Mundos/Mundos Nuevos. Politique(s), État et société au Mexique, de la Révolution à nos jours, Romain Robinet (dir.).

2017 (à paraître) (co-auteure Camille Foulard), « Introduction », Traces. Técnicas de los cuerpos violentados, numéro 72.

2017 (à paraître) « Autopsias de una matanza : el destino de los cuerpos en la matanza de Acteal (22/12/1997) », Traces. Técnicas de los cuerpos violentados, numéro 72.

2017 (à paraître) « Lynchage et sorecellerie à Chenalho (Mexique) : les coupeurs de têtes dans le conflit armé au Chiapas », cArgo (Revue Internationale d’Anthropologie Culturelle & Sociale), CANTHEL, Paris 5 Descartes, Paris.

2016 « Écrire (sur) un massacre : Acteal 1997-2008 (Mexique). Enjeux d’écriture, enjeux d’interprétations », Cultures & Conflits, « Ethnographies de la violence », n°103-104 (automne-hiver), Chowra Makaremi, Pamela Combo et Chiara Calzoialo (dir.), pp.165-183 (https://conflits.revues.org/19332).

2015 « Caciquismes, résistances, violences. Les pedranos et l’Etat mexicain dans le Chiapas postrévolutionnaire », Cultures & Sociétés, « Initiatiques », n°36, 115-123, ISBN 978 – 2 – 36085 – 068.

2015 « Zapatista Autonomy and making of alter-native politics. Views from its day-to-day praxis », numéro spécial, Riccardo Ciavolella et Stefano Boni (dir.), Focaal « Inspiring Alter-politics », Berghan.

2010 (co-auteur Clément Marie dit Chirot) « Entre voyage et militantisme : Les ambiguïtés du tourisme politique dans l’État du Chiapas », RITA, Revue Interdisciplinaire des Travaux sur les Amériques, n°3 (www.rita.com/dossier-thema-49/entre-voyage-et-militantisme-thema-139.html).

2008 « Comment mener une ethnographie au Chiapas ? Entre engagements et désengagements sur un terrain fortement politisé », Altérités vol.5 n°2, 129-142 (http://www.alterites.ca/vol5no2/melenotte.html).

Actes de colloques

2012 « Splendeurs et misères de l’autonomie zapatiste : vues depuis San Pedro Polhó », Autochtonie, libre-détermination et mouvements sociaux à l’ère de la globalisation, 1er Congrès de l’Association française d’Ethnologie et Anthropologie (AFEA), Connaissances no(s) limite(s), Paris : EHESS.

PRINCIPALES COMMUNICATIONS (2014-2016)

Colloques internationaux

2016 Colloque international (1ère + 2nde session) Violences extrêmes : comment en sortir ? Ce que nous enseigne l’Amérique latine, direction Yvon Le Bot : « Après Ayotzinapa : réflexions sur la violence politique au Mexique » (avec Luis López). Maison Suger Paris, 14/12 ; « D’Acteal à Ayotzinapa : les mouvements pour les disparus (Mexique) ». Maison Suger Paris, 27-28/05.

2015 2e Congrès de l’Association française d’ethnologie et d’anthropologie (AFEA), La Démesure, Atelier Techniques du sacrifice des corps et démesure au Mexique : « Les mutilations des corps des femmes dans le massacre d’Acteal comme symptômes sociaux d’une crise politique et économique ». Toulouse, 29/06-03/07.

2014 113e Congrès de l’American Anthropological Association (AAA), Producing Anthropology, Translating Subalternities Today : Critical Perspectives on Gramsci and Anthropology : « Monograph of one Zapatista’s utopia : between war of position, praxis, and millenarianism ». Washington D.C., 3-8/12.

Séminaires, colloques et journées d’étude

2017 Séminaire de l’ISP, coord. Nathalie Duclos, Anne Le Huérou, : (avec Valérie Robin Azevedo) « Exhumer les corps des disparus, faire droit aux victimes : regards croisés sur le Pérou et le Mexique ». ISP Nanterre, Paris, 01/06.

2017 Séminaire de l’URMIS, coord. Odile Hoffmann, Anne-Marie Losonczy : « En quête de fosses. Epreuves territoriales et temporelles de la recherche de disparus dans l’Etat du Guerrero (Mexique) ». URMIS, Paris, 15/05.

2017 Séminaire de l’Axe Politique du IIAC « Réinventer l’anthropologie politique », coord. Marc Abélès Lynda Dematteo : « Les défis d’une anthropologie de la violence, perspectives mexicaines ». EHESS, Paris, 22/02.

2016 Journée d’études Metamorfosis de los cuerpos violentados : técnicas, política y artes, coord. Camille Foulard et Sabrina Melenotte : « El cuerpo violentado a debate : las mutilaciones de los cuerpos de las mujeres en la matanza de Acteal ». CEMCA, México, 17-18/10.

2016 Journée d’étude Politique(s), État et société au Mexique, de la Révolution à nos jours, coord. Romain Robinet. "Forger l’État dans la région de Los Altos du Chiapas : les caciques culturels comme figures du Centaure mexicain moderne". 01/04, IHEAL, Paris.

2016 Séminaire de recherche Contestation et engagement politique : corps, émotions, convictions, coord. par Paula Vasquez et Pénélope Larzillière : « De la parole au corps violenté : "Grande peur" et déshumanisation dans le conflit armé au Chiapas, Mexique ». EHESS, Paris, 11/05.

2016 Séminaire de recherche Matérialiser le politique : cultures visuelles des mouvements d’émancipation, coord. Sabrina Melenotte et Nicolas Jaoul : « L’iconographie de la résistance zapatiste, Chiapas, Mexique ». EHESS, Paris, 01/03.

2015 Séminaire Approches d’anthropologie politique comparée en Amérique latine, coord. Catherine Alès et Paula Vasquez : « Ethnographie de l’État mexicain depuis la vie quotidienne des pedranos au Chiapas, Mexique ». EHESS, Paris, 19/11.

2015 Journée d’étude Jeunes chercheurs du CANTHEL Mémoire et Violence de masse, coord. Valérie Robin Azevedo : « Le lynchage de Chixiltón en 1995 : une rupture historique et symbolique dans le conflit armé au Chiapas (Mexique) ? ». U. Paris Descartes – Sorbonne, Paris, 09/06.

2015 Séminaire du LAIOS L’art de se gouverner I. L’anthropologie des alternatives et des interstices, coord. Birgit Müller, Riccardo Ciavolella et Sarah Carton de Grammont : « De l’altérité politique au discours de l’alternative politique. Débats entre philosophie et anthropologie autour du zapatisme ». EHESS, Paris, 21/05.

2015 Séminaire Siglo XX-Século XX, coord. Olivier Compagnon : « Imaginer la nation, mexicaniser les indiens : les caciques culturels et l’indigénisme d’État dans la région de Los Altos du Chiapas ». IHEAL, Paris, 23/01.

2014 Séminaire L’anthropologie politique et Antonio Gramsci : influences, inspirations et interprétations, coord. Riccardo Ciavolella et Gianfranco Rebucini : « Hégémonie et résistance dans le Mexique contemporain : atouts et limites d’une lecture de Gramsci ». EHESS, Paris, 29/04.

2014 Séminaire Avatars contemporains de la notion de culture : « Culture intime, culture de la résistance. L’autonomie zapatiste, entre impératif de survie et mise en scène de la résistance ». Université Toulouse-Le Mirail, 17/02.

2014 Séminaire SOGIP (avec Bruno Baronnet et Yvon Le Bot) : « L’autonomie zapatiste : 20 ans après », coord. Irène Bellier. EHESS, Paris, 15/01.

RECHERCHE COLLECTIVE

2016/19 Post-doctorat dans l’ANR Appel générique « SoV – Sortir de la violence » (2016-2019).

2016 Membre du groupe Appel Attentats-Recherche 2016 « Violences extrêmes : comment en sortir ? Ce que nous enseigne l’Amérique latine », dirigé par Yvon Le Bot, avec Valérie Robin-Azevedo, Sophie Daviaud, Luis López, Ricardo Peñaranda.

2015/17 Coordination scientifique de la Plateforme « Violence et sortie de la violence », sous la direction générale de Michel Wieviorka et la direction scientifique de Jean-Pierre Dozon, Pôle Recherche, Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH).

ENSEIGNEMENTS UNIVERSITAIRES

2015/16 Charge de cours (TD) 1e année, « Introduction à la sociologie et à l’anthropologie », Licence de Psychologie (L1), Sciences psychologiques et de l’éducation (SPSE), Université Paris Ouest Nanterre.

2014/15 Conférence de méthodes, 1ère année, « Introduction à la sociologie : concepts, méthodes et enjeux actuels », Collège Universitaire de Sciences Politiques, Institut d’Études Politiques (IEP), Paris.

2014/15 Conférence de méthodes, Cours-Séminaire 2e année, « Antropología de la globalización/de-globalización en tiempos de crisis », Collège universitaire de Sciences Politiques, Études ibériques et latino-américaines, Campus de Poitiers.

2013/15 Conférence de méthodes, Enseignement électif 2e année, « Anthropologie politique de l’État en Amérique latine », Collège universitaire de Sciences Politiques, Études ibériques et latino-américaines, Campus de Poitiers.

2013/14 Charge de cours (TD) 1ère année, « Introduction à la sociologie et à l’anthropologie » (24h), Licence de Psychologie (L1), Sciences psychologiques et de l’éducation (SPSE), Université Paris Ouest Nanterre.

2011/14 Conférence de méthodes, Cours-Séminaire 2e année, Science Politique/Sociologie, Semestre de printemps : « Movilizaciones y movimientos sociales en América latina », Collège universitaire de Sciences Politiques, Études ibériques et latino-américaines, Campus de Poitiers.

2011/12 Conférence de méthodes, Cours électif 2e année, Science politique/Sociologie, Semestre d’automne : « Historia de la cuestión indígena en América latina : estudio comparativo Perú-México », Collège universitaire de Sciences Politiques, Études ibériques et latino-américaines, Campus de Poitiers.

2010/11 Séminaire doctoral mensuel du LAIOS, 3e cycle de l’enseignement, Paris, EHESS.

Sabrina Melenotte a traduit de nombreux articles, rapports annuels et chapitres d’ouvrages collectifs de l’espagnol au français, notamment l’ouvrage coordonné par Rodolfo Stavenhagen & Claire Charters, 2014, La déclaration des droits des peuples autochtones. Genèse, enjeux et perspectives de mise en œuvre, IWGIA/GITPA/SOGIP-ERC/L’Harmattan), ainsi que des films et documentaires mexicains.

Post-scriptum :

Dernière modification : 08 mars 2015.