Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Productions scientifiques > Parutions

Artistes et anthropologues dans la cité - Dir. Véronique Bénéi

par Chrystèle Guilloteau - publié le

L’Harmattan INTER-NATIONAL, 2019

ISBN 978-2-343-17625-3

ARTISTES & ANTHROPOLOGUES DANS LA CITÉ

Engagements, co-créations, parcours

Véronique BENEI (anthropologue, directrice de recherche au CNRS, membre du IIAC-LAIOS, EHESS, Paris), avec les contributions de Josiane MAISSE, Ana Maria GUERRERO, Gérald BLONCOURT, Rosemary LEE, Camilo LEON-QUIJANO, Eliane de LATOUR, Caterina PASQUALINO, Faiza SALEH AMBAH, Arihana VILLAMIL

Ouvrage coordonné par Véronique Bénéi

Après les tournants « critique postmoderne » et « contemporain » amorcés depuis plus de trois décennies, nous voici maintenant dans un mouvement porté sur l’expérimentation et la rencontre avec l’art, comme part intégrante de nos méthodologies de chercheur-e-s. L’effervescence créatrice témoigne d’un souci renouvelé de « dire le terrain » d’une manière autre qu’étroitement académique ou réservée au seul public averti. De leur côté, les artistes empruntent de plus en plus aux sciences sociales et humaines, notamment à l’anthropologie et la sociologie, en allant parfois jusqu’à les investir comme champs d’expérimentation artistique.
Dans ce foisonnement heuristique où s’estompe la frontière entre pratiques des sciences sociales et des arts, les expérimentations croisées font œuvre de sens sur notre monde contemporain. Notre expérience du quotidien s’y collette dans une diversité d’échelles imbriquées les unes aux autres avec, pour toile de fond, la « Cité », théâtre agité de cette modernité tardive.
Les textes réunis ici ouvrent une réflexion sur les formes d’engagement mobilisant des processus de co-création artistique. Ces contributions multisituées témoignent de mondes saisis par des transformations de tous ordres, et des passerelles jetées entre eux. Au-delà des démarches respectives, ils représentent autant de manières de s’engager et de co-créer, ce qu’illustrent in fine les parcours des auteur-e-s.