Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > Vie doctorale > B. Productions et activités > Thèses soutenues

Marie Glon - Les Lumières chorégraphiques : les maîtres de danse européens au cœur d’un phénomène éditorial (1700-1760)

par Chrystèle Guilloteau - publié le

Résumé

Conjuguant l’histoire des usages de l’écrit, l’histoire des transferts culturels et l’histoire du corps, cette thèse cherche à comprendre le phénomène éditorial qui se déploie en Europe, durant deux tiers de siècle, à partir de la Chorégraphie - « art de décrire la dance » dont les principes sont publiés à Paris en 1700. Grâce à cet art scripturaire sont publiées plusieurs centaines de « danses gravées », objets à la lisière de l’écriture et de l’image, dont le déchiffrage est destiné à mettre en mouvement le corps de l’usager. L’étude des danses gravées révèle des expériences novatrices quant à l’autonomie du lecteur-danseur postulé par ces objets. Elle éclaire également une pensée technique propre au premier XVIIIe siècle, alliant de façon originale l’abstraction et la culture artisanale : une conceptualisation du corps en mouvement s’invente au sein même des caractéristiques les plus concrètes d’ouvrages conçus comme des outils. Elle dévoile enfin un réseau d’échanges : il s’agit de faire circuler, dans des espaces géographiques et sociaux divers, des danses, mais aussi des idées et des innovations techniques. Pour les maîtres de danse qui y recourent, la Chorégraphie devient en effet une langue écrite internationale, au moyen de laquelle ils dialoguent avec leurs confrères. Investissant le monde de l’imprimé, instaurant les conditions d’exercice d’un esprit critique et collaboratif, ils reconfigurent leur statut et leurs activités. C’est l’ensemble de ce phénomène que nous appelons les Lumières chorégraphiques : un projet de mise en mouvement du corps, de mise en mouvement des frontières géographiques, institutionnelles et sociales, de mise en mouvement de pensée.

Sous la direction de Georges Vigarello.

Soutenue en 2014

à Paris, EHESS

Le président du jury : Roger Chartier.

Le jury : Roland Huesca, Christian Jouhaud, Isabelle Launay, Marina Nordera.