Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Activités scientifiques > Séminaires et enseignements de l’IIAC 2018-2019

Théologie et parenté : la fabrication de la norme catholique sur les commencements de la vie à l’épreuve des biotechnologies

par Nadine Boillon - publié le

Séverine Mathieu, directrice d’études de l’EPHE ( IIAC-LAIOS )
Enric Porqueres I Gené, directeur d’études de l’EHESS ( IIAC-LAIOS )

1er et 3e mardis du mois de 11 h à 13 h (salle 4, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 5 février 2019 au 21 mai 2019

À partir d’un état des lieux des études en sciences sociales sur la bioéthique contemporaine, on étudiera les textes et les contextes qui marquent la position de l’Église catholique sur les commencements de la vie à l’ère des débats entre science, droit et religion. Le séminaire analysera plus particulièrement, pour cette deuxième année, certains textes clé produits par le magistère catholique ainsi que leur réception, source de tensions et de clivages au sein même de l’institution. Les pratiques reproductives et leur capacité à aménager la norme deviendront ainsi des observatoires privilégiés. Les évolutions scientifiques, sociales et théologiques constitueront la toile de fond de cette analyse. La démarche catholique en la matière témoigne d’une focalisation sur l’ordre familial et sur la personne. Forts de ce constat, nous resterons attentifs aux implications théoriques quant à la caractérisation de la parenté à l’époque des biotechnologies. Pour ce faire, à côté de comparaisons avec les débats bioéthiques en cours en France, nous nous appuierons sur les débats épistémologiques des trente dernières années, tant dans la sociologie des religions que dans l’anthropologie de la parenté. Le séminaire voudrait ouvrir par la suite sur l’étude des réceptions plurielles de la norme produite à la curie romaine dans différents contextes locaux.