Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Activités scientifiques > Séminaires et enseignements de l’IIAC 2018-2019

Anthropologie du Grand Paris

par Nadine Boillon - publié le

Marine Loisy, doctorante à l’EHESS ( IIAC-LAHIC )
Anne Monjaret, directrice de recherche au CNRS (TH) ( IIAC-LAHIC )

Vendredi de 10 h à 13 h (salle AS1_24, 54 bd Raspail 75006 Paris), les 16 novembre 2018, 18 janvier, 15 février et 15 mars 2019. Deux journées d’études auront lieu les 11 et 12 avril 2019 (horaires et lieux fixés ultérieurement)

Une anthropologie du Grand Paris est-elle possible ? Dans la continuité du séminaire « Anthropologie de Paris » initié il y a deux ans, nous souhaitons élargir la réflexion au territoire du Grand Paris tel qu’il a été institué en 2016. Comment, jusqu’à maintenant, les ethnologues français et étrangers ont-ils approché la métropole ? Quels terrains ou thèmes ont-ils privilégié ? Qu’apprenons-nous du Grand Paris à travers la lecture de leurs travaux, existants ou en cours ? Comment les enquêtes de terrain s’inscrivent-elles dans l’histoire de l’anthropologie urbaine mais aussi dans son actualité ? Comment les chercheurs interrogent-ils le passage des banlieues au territoire du Grand Paris ? Les présentations et les échanges portent sur les modalités de production de la connaissance, les difficultés méthodologiques rencontrées par les chercheurs qui s’intéressent à un tel objet, sur le croisement des champs disciplinaires voire de disciplines nécessaires à son appréhension autant que sur les réajustements de la recherche. À quelle échelle la métropole peut-elle être saisie dans le contexte de la globalisation ? Quels sont les espaces urbains et les situations sociales qui permettent de comprendre la fabrication de la métropole aujourd’hui ? Ce séminaire offre les moyens d’une mise en réseau de chercheurs et d’acteurs impliqués dans la réflexion sur le Grand Paris.

De 2016 à 2018, le séminaire a d’abord permis de développer sur une réflexion sur les figures parisiennes, la recréation et la reconstitution de Paris, sur les mémoires sensibles de la capitale, se concluant par deux journées d’études sur le thème de « Paris Monde ». Puis il s’est focalisé sur Paris comme « laboratoire urbain ».

Pour l’année 2018-2019, ce séminaire sera l’occasion de saisir les manières dont les chercheurs s’inscrivant en sciences humaines et sociales, et les professionnels s’emparent du Grand Paris.