Accueil > Centre Edgar-Morin > Revue Communications > Communications : Numéros récents

Communications, n° 100, 2017

par Berjon - publié le



« Des passés déplacés - Mémoire des migrations »

Communications, 100, 2017. Numéro coordonné par Michèle Baussant, Marina Chauliac, Irène Dos Santos, Évelyne Ribert et Nancy Venel

Date de publication 04/05/2017 - 192 pages - 16 € TTC - LE SEUIL

Depuis les années 1970, émergent, dans de nombreux pays, des initiatives visant à valoriser les mémoires des migrations. Toutes ont pour objectif l’obtention d’une reconnaissance et la pleine acceptation des migrants (immigrés et émigrés) et de leurs descendants par les populations locales. Ce numéro analyse en amont les raisons et les conditions de cet intérêt ainsi que les caractéristiques des initiateurs mais surtout en aval les effets paradoxaux des actions entreprises. Il questionne l’intérêt conféré par les personnes concernées, migrants et descendants, à ces initiatives, ainsi que l’écart entre les mémoires transmises dans l’espace privé et les usages publics du passé. Enfin, il interroge la croyance en les bienfaits de la mise en récit publique et de la patrimonialisation des passés migratoires et leur capacité à agir sur les représentations des migrations.

Sommaire
Présentation

Michèle Baussant, Marina Chauliac, Irène Dos Santos, Évelyne Ribert et Nancy Venel
Introduction

I. L’émergence d’un processus de valorisation du passé migratoire ?

Michèle Baussant
Temporalités « brisées » et âges de la vie : Juifs d’Égypte en exil

Piera Rossetto
Composer les mémoires et recomposer les identités : être « juif de Libye » à Rome

Irène Dos Santos
Postures du chercheur dans les processus mémoriels et patrimoniaux des migrations. Réflexivité revisitée

II. Les transformations paradoxales du récit par le passage dans la sphère publique.

Maite Molina Mármol
Du militantisme à la commémoration. Un monument en hommage à l’immigration espagnole à Liège

Giulia Fabbiano
Ce que commémorer veut dire. Le dispositif mémoriel du « cinquantième anniversaire de l’installation définitive du bachaga Saïd Boualam et ses harkis » en France

Marina Chauliac et Nancy Venel
Patrimonialiser l’immigration via les témoignages : enjeux et embûches

Sophie Wahnich
L’immigration produit du patrimoine négatif. Le rôle du musée

III. Les effets sur le public : la question de la reconnaissance et de la transformation des représentations.

Katiana Le Mentec
Expériences muséales en Chine : douloureuses mémoires locales d’un départ forcé

Hélène Bertheleu
Reconnaissances situées et pluralisation du « nous ». Effets et portée des mémoires des migrations

Évelyne Ribert
Un public à la recherche de son histoire : les visiteurs d’une exposition sur l’immigration espagnole en France