Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Activités scientifiques > Journées d’études/colloques

De « l’indien » à « l’autochtone ». Appréhension de l’altérité et circulation de modèles classificatoires

par Nadine Boillon - publié le

Journée d’étude

Mardi 7 mars 2017

Salle 115 – EPHE 190, av de France – 75013 Paris

À partir de l’époque de la conquête, les occupants du continent américain ont fait l’objet de diverses classifications de la part des Européens. Ce processus, qui s’est accentué au cours du 19e siècle, a débouché sur la construction d’une image de l’indien qu’on peut dire générique, mais qui assume cependant des contours différents selon les projets nationaux. La journée d’étude vise à ouvrir un espace de discussion entre anthropologues et historiens, spécialistes de plusieurs pays américains, autour cette thématique à partir de quatre axes de réflexion. Tout d’abord, il s’agit d’explorer, dans une perspective comparative, la constitution de la catégorie « indien » ou « indigène » et de ses variations en considérant le rôle joué par l’État. Ensuite, nous proposons de développer une réflexion sur la contribution de nos disciplines à son élaboration et de tenter de comprendre son impact sur la perception actuelle de l’altérité. En troisième lieu, nous souhaitons examiner comment s’est diffusé ce modèle, qui se caractérise par une figure à la fois unique, et dans le même temps assez flexible pour être présentée de diverses façons. Enfin, nous chercherons à identifier les parallèles entre les processus de création de l’« indien » et de l’« autochtone » et à saisir les enjeux du passage de la première à la seconde catégorie. En d’autres termes, nous voulons discuter les différentes figures de l’indianité, celles véhiculées par les discours politiques, celles forgées par les dispositifs juridiques, ou encore celles nées de l’imaginaire créé par la
production scientifique et littéraire, en cherchant à saisir les relations qui les unissent et la façon dont elles se modifient au contact les unes des autres.

Programme :

Programme

9h30 – Accueil des participant-e-s

10h – Introduction : Véronique Boyer (CNRS, CRBC-Mondes Américains) et Élise Capredon (postdoctorante Legs Lelong, CRBC-Mondes Américains)

10h20 – Carmen Salazar (CNRS, CERMA-Mondes Américains) « D’Indien à Peuple Indigène au Pérou andin »

10h45 – Aliocha Maldavsky (Université Paris-Ouest-Nanterre-La-Défense, ESNA-Mondes Américains) « L’indien dépossédé et le conquistador dévot. Théologie morale, restitution et charité dans les Andes au XVIe siècle »

11h10 Pause-café

11h25 – Christophe Giudicelli (Université de Rennes 2, CNRS-CREDA) « Un bon Indien est un Indien disparu. Antiquité indienne et invisibilisation des populations autochtones. Vallées Cal- chaquies (Fin XIXe) »

11h50-12h20 – Discussion des interventions : Jacques Poloni-Simard (EHESS, CERMA-Mondes Américains) et Cédric Yvinec (CNRS, CRBC-Mondes Américains)

12h20-12h45 Débat

12h45 Pause déjeuner

14h30 – Céline Planchou (Université Paris 13, Pléiade) « De la catégorie ‘indien’ aux États-Unis, XIXème-XXème siècles »

14h55– Paula López Caballero (Universidad Nacional Autónoma de México, Centro de Investigaciones Interdiciplinarias en Ciencias Humanas) « La catégorie ‘indígena’ au Mexique, un legs inattendu de l’anthropologie et de l’indigénisme postrévolutionnaires ? »

15h20 Pause-café

15h35 – Jean-Philippe Belleau (University of Massachusetts) « La vie sociale des taxinomies. Une perspective comparative entre le Brésil et l’Inde »

16h00 – Discussion des interventions : Irène Bellier (CNRS, LAIOS) et Mark Harris (University of St Andrews) 16h40-17h30 Débat conclusif 17h30 Pot amical