Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Activités scientifiques > Séminaires et enseignements de l’IIAC 2016-2017

Savoirs ethnographiques et ethnographie des savoirs en Afrique

par Chrystèle Guilloteau - publié le

Franck Beuvier, chargé de recherche au CNRS ( IIAC )

Andrea Ceriana Mayneri, chargé de recherche au CNRS ( IMAF )

2e et 4e mercredis du mois de 11 h à 13 h (salle 11, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 9 novembre 2016 au 14 juin 2017
PROGRAMME 2016-2017

Ce séminaire revient sur des situations exemplaires du travail ethnographique, sur l’aire africaine essentiellement, qui permettent de saisir dans la longue durée la production/circulation des savoirs – scientifique, missionnaire, administratif, populaire et savant – et des systèmes de valeurs, en prenant comme point d’appui la nature du dialogue instauré avec les communautés et les interlocuteurs locaux. Relation observateur/observé, élaboration des catégories (religieuse, politique, culturelle, etc.), conditions de production des connaissances, appropriation et usages locaux d’un savoir ethno-historique, telles sont les grandes articulations de ce séminaire, dédié à une approche contextualisée des corpus ethnographiques.

Nous envisagerons cette année les modalités de production des savoirs administratifs et missionnaires, et nous verrons, à partir de situations de terrain, comment ces régimes de savoir ont été mobilisés dans l’élaboration de concepts anthropologiques. Nous poursuivrons par ailleurs le travail engagé sur les imaginaires locaux constitués au fil du temps, et sur les réappropriations contemporaines de catégories exogènes en Afrique subsaharienne.

Quatre thèmes seront développés par Franck Beuvier, à partir du cas des chefferies Bamiléké (Ouest Cameroun) :

« Modèle administratif de gouvernance et de savoir au Cameroun (1916-1920) ».
« La parenté au tribunal. Nomenclature, pratiques et litiges (1920-1955) ».
« Quand Dieu apparût aux Bamiléké. Doctrine chrétienne, divination et royauté sacrée ».
« Aux origines de la sorcellerie. Justice coloniale et justice coutumière en pays Bamiléké ».

Trois thèmes seront développés par Andrea Ceriana Mayneri, à partir d’une ethnographie dans l’espace tchado-centrafricain :

« Oubli du passé et “agonie” des traditions : dépossession et diabolisation d’une esthetique oubanguienne ».
« Situation missionnaire et travail ethnographique en Oubangui-Chari : les premières publications ».
« La valeur des traditions entre justice ordinaire et politiques post-conflit : notes à partir du cas centrafricain ».

9 novembre 2016 : Introduction, « "Culture contact" et paradigme de l’interaction en colonie »
6 février 2017 : Pierre Bouvier (professeur émérite, Paris I/IIAC LAIOS), « Du tiers-mondisme au népotisme. Parcours dans l’Afrique du mi-temps des années soixante : perceptions et impressions »

26 avril 2017 : Fabio Viti (professeur des universités, Aix-Marseille Université), « La construction du savoir ethnographique sur la société Baoulé (Côte d’Ivoire) : du terrain à l’archive »

10 mai 2017 : Anne-Marie Peatrik (directrice de recherche émérite, LESC), « H. E Lambert et le "njuri ncheke" des Meru du Kenya. L’étrange méprise d’un "district commissionner" ethnologue (1930-1940) »